Les corridas au patrimoine culturel de la France…

Je n’ai jamais assisté à une corrida et je ne souhaite pas y assister. Aussi ne suis-je pas le mieux placé pour parler de ce genre de combat.

Mais j’avoue qu’a priori, je comprends que des personnes se passionnent pour ce genre de spectacle. C’est peut-être un exutoire pour évacuer les pulsions de violence qu’elles portent en elles, et mieux vaut, à mon avis, les évacuer dans une arène que sur d’autres personnes en d’autres lieux.

Si un homme veut risquer sa vie dans un combat contre un taureau, et si ce spectacle peut défouler un grand nombre d’individus, pourquoi pas ?…

Certes, je ne souhaite pas que l’on fasse souffrir des animaux. Mais n’a-t-on pas là une sorte de combat à armes égales, dans lequel taureau avec toute sa force et toréro avec ses banderilles et son épée, risquent chacun leur vie.

Je pense qu’il faut ne pas tomber dans le piège d’une sensiblerie excessive.

Le jour où dans notre triste monde, il n’y aura plus de femmes et d’enfants maltraités, ce jour-là, oui, alors je m’inquiéterai de la mise à mort des taureaux dans les corridas.

Mais pour l’heure, le sort des frères et de mes sœurs humains passent avant tout.

Amis internautes, qu’en pensez-vous ?…

3 commentaires

  1. Je suis très fâchée que vous disiez que c’est une affaire de sensiblerie c’est tout à fait de la barbarie s’il faut attendre que les hommes se calment les poules auront des dents (et s’en serviront j’espère pour se défendre de la façon dont elles sont elles aussi martyrisées dans les élevages à ce propos seuls les noméros 0et 1 imprimés sur les oeufs respectent un peu de liberté à ces bestioles )revenons à la corrida je suis heureuse quand un toréro se fait encorner…et je signerai jusqu’à la fin de mes jours avec les anticorridas salut

    1. Mes opinions ne prétendent pas être des paroles d’Evangile. Je ne fais que poser des questions et ne prétends pas détenir la Vérité. Dans notre pauvre monde si malade, les combats d’un toréro contre un taureau, ne semblent pas le problème le plus important. Voilà tout…

      1. D’accord il y a plus important mais être « culturellement » capable de martyriser un animal aujourd’hui est ignoble ; je le maintiens ; il était inutile de labéliser. Honte à ce Mitterand et à la france qu’il représente et qui telle quelle me dégoute. Salut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.