Calais. Suite… Général Piquemal…

Tout citoyen est tenu de respecter les lois de la République. Le général de corps d’armée Piquemal, ancien commandant de la Légion Etrangère, comme les autres.

Mais je constate que nous sommes, à Calais, face à des hordes de migrants qui ne respectent rien ni personne, et qui sont totalement en dehors des lois de la République !…

Si donc quelqu’un doit passer devant le Tribunal, c’est avant tout le Ministre de l’Intérieur incapable de faire respecter ces lois, et qui tolère le désordre et l’anarchie qui règnent à Calais depuis des années !…

Je le dis et le redis, chacun sur cette terre a droit à sa place au soleil. Quelles que soient la couleur de sa peau, sa religion, etc. Mais j’aimerais que nos donneurs de leçon de « vivre ensemble », qui prêchent la bonne parole et qui essaient de nous donner mauvaise conscience, réalisent le drame que vivent les habitants de Calais.

Ces donneurs de leçons, bien à l’abri et loin des dangers, ne sont pas confrontés aux menaces et agressions quotidiennes de toute la population de cette ville sinistrée. Cette population n’en peut plus. Est à bout.

Je désapprouve toute violence, mais je comprends que certaines personnes – excédées – y cèdent. A défaut d’informations complémentaires, je range le général Piquemal – qui n’est pas n’importe qui – parmi ces personnes, et je pense que sa démarche a été inspirée par les intérêts de la France et des Français. Il n’avait rien à gagner en prenant la tête de cette manifestation.

Les élus de Calais réclament la venue de François Hollande. Mais ce dernier se dérobe. Incapable de trouver l’amorce d’une solution à tous les problèmes que connaît notre pays, il préfère cautionner la réforme aberrante de l’orthographe lancée par Mme Najat Vallaud-Belkacem ! Triste époque !