Les musulmans et l’islamisme…

Tout me laisse penser que les musulmans, dans leur grande majorité, n’aspirent qu’à vivre en paix. Mais le danger vient des dirigeants islamistes qui veulent imposer au monde, par la terreur, un islam radical répondant aux règles impitoyables de la charia dictée par le Prophète.

Cette charia prévoit la condamnation des mécréants, la lapidation de la femme adultère et fait de l’islam une religion misogyne : ici-bas avec la soumission de la femme à l’homme, et dans l’Au-delà où seuls les « mâles » ont accès et jouissent sans fin et à satiété des soixante-dix vierges promises par Mahomet, tandis que les femmes, elles, semblent privées de toute vie dans l’Au-delà.

J’ignore si tous les musulmans sont d’accord avec de telles pratiques et croient en de tels dogmes. Mais je remarque que beaucoup sont fidèles aux rites de leur religion – les cinq prières quotidiennes, l’aumône, le jeune pendant le ramadan, le pèlerinage à la Mecque une fois dans leur vie pour ceux qui le peuvent. Et je les respecte.

Mais nous avons pu entendre les terroristes du Hamas, après l’attaque 7 octobre dernier contre Israël, déclarer qu’ils voulaient que l’islam devienne la première religion de France, avant la religion judéo-chrétienne, plurimillénaire.

Alain Peyrefitte rapporte dans « C’était de Gaulle » en 1994, que si nous faisions l’intégration des musulmans « son village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées » Or nous y allons tout droit.

Les encouragements apportés par nos leaders de gauche et d’extrême gauche aux musulmans – en quête du maximum de voix pour se faire élire – et le laxisme de nos dirigeants, sont tels que dans dix ou vingt ans la France – comme la Grande-Bretagne – risque d’être sous la tutelle d’islamistes.

Nous devons accepter la présence sur notre sol des musulmans de nationalité française – en souhaitant qu’ils respectent nos us et coutumes… Mais que dire de ces quelques centaines de milliers de migrants – dont la plupart sont musulmans – qui s’installent chaque année en France du fait du l’incapacité et du refus de nos gouvernants de prendre des lois pour limiter drastiquement l’immigration ?… Migrants dont beaucoup, parmi les plus jeunes, n’aiment pas la France et se jettent dans la délinquance et la criminalité…

Oui, devons-nous accepter inconditionnellement ces arrivages migratoires ?… Je laisse mes lecteurs répondre à cette question. Mais je ne cache pas mon inquiétude pour mes enfants et mes petits-enfants nés sur notre terre de tradition judéo-chrétienne… Ne risquent-ils pas d’être noyés dans un islam radical ?…