Algérie. La tragi-comédie des élections.

2014-04-19 Election-bouteflika-Ysope

Ainsi, M. Abdelaziz Bouteflika a été réélu président de la République algérienne avec 81 % des suffrages. Sa victoire a été annoncée avant même la connaissance des résultats officiels !

Quelle farce ! Quelle honte ! Qui peut croire que cet homme malade, qui n’a pas fait campagne, qui a fait une apparition fugace en fauteuil roulant, est en mesure de diriger ce pays ?!

Un électeur sur deux ne s’est pas déplacé. Pour protester contre le système ou par fatalisme !

Combien de temps encore la comédie va-t-elle durer ? L’Algérie est un pays dont les réserves en pétrole et en gaz constituent une formidable source de revenus. Revenus confisqués hélas par une minorité de dirigeants et dont le peuple ne voit pas la couleur.

La France – quoi qu’en disent beaucoup – a fait beaucoup pour l’Algérie. Elle a construit des routes, des voies de chemins de fer, des hôpitaux, des écoles, etc. Je ne conteste pas que le sens de l’Histoire voulait que ce pays devienne indépendant, même si personnellement je souhaitais une Algérie française, c’est-à-dire une terre sur laquelle musulmans et européens auraient vécu fraternellement en partageant les mêmes droits.

Qu’ont fait ses dirigeants de tous les biens laissés par la France ? Et je ne parle pas de tous les morts – souvent dans des conditions atroces – et toutes les blessures – non refermées – dont s’est accompagnée cette indépendance ! On ne peut pas mesurer le degré des atrocités et je sais que la France a eu également sa part, mais le temps de la réconciliation n’est-il pas venu ?…

Je regrette profondément que, cinquante ans après ces événements douloureux, les Algériens ne soient pas capables de se doter d’un régime démocratique et qu’un grand nombre d’entre eux n’ait qu’un désir, venir vivre dans cette France que leurs pères ont rejetée !

Arriveront-ils un jour à se défaire de la dictature dont ils sont victimes et j’ose le dire complices ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.