Deux poids, deux mesures…

Les médias, à la solde du gouvernement, ne manquent jamais de nous informer du moindre tag sur les mosquées. Mais lorsqu’un de nos cimetières ou une de nos églises sont profanés, c’est le silence total.

Ainsi, un communiqué de Mgr Poignard, vicaire général du diocèse aux Armées françaises, m’apprend que la chapelle de la base navale de Toulon a été profanée.

Le tabernacle a été renversé et brisé, les hosties répandues sur le sol, le baptistère renversé et brisé, le meuble servant à lecture de la parole de Dieu jeté à terre été piétiné.

Cela est grave. Très grave. Et montre les tensions qui s’accentuent entre musulmans et chrétiens.

J’aurais aimé que Manuel Valls, notre ministre de l’Intérieur, réagisse. Malheureusement il devient de plus en plus évident que notre gouvernement prend systématiquement fait et cause pour les musulmans et veut se débarrasser de nos traditions et de notre culture chrétiennes.

2 commentaires

  1. il est inacceptable que manuel Valls,ministre des cultes ne condamne pas ces actes violents par rapport à l’eglise catholique

  2. il est inacceptable que manuel Valls qui est le ministre des cultes ne fasse aucune déclaration pour condamner cette
    action lamentable Ce sectarisme de la gauche de hollande visà vis des catholiques devient intolerable;à e moment là on refuse le poste si on n’est pas capable de l’assumer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.