Nous le savons la voiture électrique présente de nombreux inconvénients. Son autonomie, tout d’abord, même si on peut penser qu’avec le temps elle s’améliorera. La nécessité de multiplier les bornes de recharge et la durée de chaque recharge. L’immobilisation totale sur autoroute en cas de bouchons prolongés – à la suite d’accidents, de chutes de neige, etc. – et le manque de chauffage quand les batteries sont vides. Autre danger – et non des moindres ! – quand la voiture prend feu, les conséquences dramatiques que cela entraîne : les pompiers ont le plus grand mal à éteindre l’incendie et, si la voiture se trouve dans un garage public ou sur un parking, ce sont toutes les voitures du garage qui prennent feu !!!…

     Au point de vue économique ce leasing à 100 euros par mois est attrape-nigaud et ne peut concerner que les ménages les plus riches. Les stations de charge en libre-service sont très peu nombreuses, aussi sans maison avec jardin ou garage dans un immeuble, brancher sa voiture est quasiment impossible. Mais il est vrai que les hôtes de l’Elysée quand ils viennent voir le Président de la République, n’ont pas tous ces soucis que rencontrent les gens modestes.

     Au point de vue écologique c’est faire vraiment peu de cas de ces gamins, en Afrique, qui exploitent dans les mines les métaux rares nécessaires à la fabrication des batteries. Ils risquent à tout moment des accidents mortels et, en plus, ils respirent les poussières toxiques de ces métaux, dont certaines sont radioactives !… C’est bien beau de présenter comme un chantre de l’écologie, mais comment accepter qu’on méprise à ce point la vie de jeunes gens ?!.. Sans parler de la pollution pour l’environnement générée par l’extraction de ces métaux…

     Enfin, en 2035, quand toutes les voitures thermiques auront été interdites en France et en Europe, qu’on n’aura pas eu le temps de construire de nouvelles centrales nucléaires, et qu’il n’aura pas été ne sera pas possible de construire de nouveaux barrages – et que les éoliennes sont un leurre – l’hiver lorsque le froid fait bondir la consommation électrique, faute d’autres moyens, il faudra rouvrir des centrales à charbon pour recharger la totalité du parc de voitures électriques. Bravo les écologistes pour la pollution à venir !

     Et même si les moteurs thermiques sont beaucoup plus complexes que les moteurs électriques, il semble que leur fabrication génère beaucoup plus de CO2 que les seconds et que la fabrication des batteries soit source également, d’une grande quantité de CO2.

     Conclusion : la vente à grande échelle de voitures électriques lancée par Emmanuel Macron est un leurre complet au point de vue écologique et, au point de vue économique ne peut concerner que les riches !…