Mort d’un délinquant…

Trois quartiers de Nantes ont connu plusieurs nuits de violences, à la suite de la mort, le 3 juillet, d’un jeune homme de 22 ans, lors d’un contrôle routier.

S’il est encore difficile de connaître la vérité – les versions de la police et celles des témoins sont contradictoires – et si la mort d’un homme, fût-il délinquant, est toujours un drame, il ne faut pas oublier que vingt policiers seraient blessés, chaque jour, en France !…

Il faut donc rendre ici un hommage solennel à tous nos policiers, gendarmes et pompiers, qui risquent chaque jour leur vie – et quelquefois la donnent – pour la sécurité de tous.

Ces hommes et ces femmes méritent notre estime et notre reconnaissance. Ils assurent l’ordre public et font tout – quand ils sont face à des hors la loi prêts à tout – pour épargner la vie de ces derniers. Quelquefois – hélas ! – l’un d’eux est tué dans les affrontements. Doit-on, pour autant, jeter la pierre aux forces de l’ordre ?…

Je tiens donc à dire ici mon admiration pour tous nos policiers, gendarmes et pompiers, à qui l’on demande tant, et envers qui l’Etat et la population se montrent si exigeants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.