Présidentielles…

Je l’ai dit, François Fillon, comme beaucoup de Français, m’a cruellement déçu. Si, à mon avis – et contrairement à ce que prétend la meute de ses adversaires qui s’acharnent contre lui – il n’a rien commis de véritablement illégal – il disposait du libre usage de l’argent qu’il avait reçu de l’Etat et combien de parlementaires ont fait comme lui ! – moralement il a montré un intérêt pour l’argent regrettable. Soit. Mais, comme je l’ai dit également : « Que celui qui n’a jamais péché, lui jette la première pierre ! »

J’ai voté pour lui à la primaire de la droite et je voterai pour lui aux présidentielles. Pourquoi ? Parce que, dans l’état dramatique où les socialistes laissent la France, après avoir été cinq ans au pouvoir, c’est le seul candidat à pouvoir la redresser, le seul à avoir une carrure de chef d’Etat. Oh ! je ne suis pas sûr qu’il puisse faire de miracles, tant sont lourdes les pesanteurs de notre monde et tant il est difficile de réformer quoi que ce soit. Mais il essaiera.

Inutile de dire que je n’ai aucune confiance dans les autres candidats dont les programmes et la démagogie m’inquiètent au plus haut point.

Marine Le Pen ? Tous les savent : la sortie de l’euro serait une catastrophe pour tous les Français et les conduirait à une perte très importante de leur pouvoir d’achat. Le repli de la France sur elle-même, nous priverait des marchés européens sur lesquels nous exportons 80% de nos biens. Qui, enfin, financera les retraites, si elle ramène leur âge à 60 ans ?…

Emmanuel Macron ? Un énarque qui pense que la Guyane est une île ?… Passons ! Mais surtout un démagogue des plus dangereux qui, parce que c’est dans l’air du temps, propose de rétablir un service militaire d’un mois. Chose totalement impossible. Comment accueillir une classe d’âge de plus de 700 000 jeunes ? Dans quels bâtiments les loger ? Quels cadres les formeront alors que notre armée est insuffisante pour faire face à la lutte contre le terrorisme ? Enfin, nous savons tous qu’une durée d’un mois est beaucoup trop courte pour former un jeune au métier des armes…

Emmanuel Macron qui voudrait – selon certains – instaurer un loyer « fictif », c’est-à-dire que les propriétaires de logements, après avoir achevé de rembourser leurs prêts immobiliers, paieraient un loyer à l’Etat…

Emmanuel Macron qui veut supprimer la taxe d’habitation, mais ne nous dit pas comment se financeront alors les communes qui ont déjà tant de mal à faire face à leurs dépenses…

Emmanuel Macron qui est un fervent partisan des communautarismes, qui lors de son voyage en Algérie, a exprimé le désir de créer une chaîne « franco algérienne », et a osé – dans un mépris total de tous les Pieds noirs et avec une méconnaissance complète de l’Histoire – qualifier la colonisation de l’Algérie de « crime contre l’humanité » !…

Je le sais : Marine Le Pen et Emmanuel Macron – grâce aux manipulations des sondages ?- ont le vent en poupe. Mais l’élection de l’un ou de l’autre à la présidence de la France, serait un grand malheur. Et si je devais être confronté à au duel Le Pen/Macron, le 7 mai prochain, je voterai blanc, furieux de cette injustice qui veut de ce type de vote ne soit pas pris en compte…

Je ne parlerai pas de Jean-Luc Mélenchon, habile tribun et bel orateur, ni de Benoît Hamon, pour lequel je n’ai pas la moindre sympathie, et qui tous deux conduiraient la France dans le « mur ».

Je ne parlerai pas non plus de ceux qu’on appelle les « petits » candidats, dont certains ont de bonnes propositions. Bien que certains points m’attirent chez un Nicolas Dupont-Aignan et qu’il n’ait pas de « casseroles », je ne voterai pas pour lui, car il n’a aucune chance de l’emporter, et en lui donnant ma voix, je risque de faire perdre François Fillon. C’est hélas le problème des votes « utiles »…

Pour finir, je dirai que j’ai entendu, hier soir, sur France 2, les propositions des différents candidats sur la réduction des indemnités « chômage ». A mon avis, ils sont tous à côté de la « plaque ». Le problème n’est pas la durée ou le montant de ces indemnités ! C’est de créer des emplois ! Quand des jeunes ne trouvent pas d’emploi quand ils arrivent sur le marché du travail, ou quand des personnes de 50 ans n’en retrouvent plus, ce n’est pas durcissant les critères d’indemnisation, qu’on leur donnera ou redonnera du travail. C’est en créant des emplois, et donc en incitant les entreprises à embaucher, en allégeant les charges sociales, en donnant plus de souplesse aux possibilités de licenciement, etc.

Je sais la complexité de tout cela. Complexité d’autant plus grande que la France est dépendante d’une économie mondiale et que nous sommes dans une guerre qui est peut-être – ayons conscience de cette menace ! – le début d’une troisième guerre mondiale ! Raisons de plus pour mettre à sa tête un homme d’expérience, comme François Fillon, qui a été cinq ans Premier ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.