Sous le ciel pommelé de Cappadoce…


Sous le ciel pommelé de Cappadoce
les cheminées de fée
dressent leur silhouette énigmatique.
Une nouvelle nuit se prépare.
Dans un instant l’obscurité
ravira ces ombres qui se confondent
avec le ciel.
Ainsi en est-il de nos pas,
empreintes éphémères à la surface de la terre,
qui disparaîtront à jamais,
un soir ou un matin,
et dont nos descendants
chercheront avec peine le tracé
balayé et emporté
par les vents de la vie…
le 1er novembre 2010 – HL

2 commentaires

  1. En effet quel joli poème !!!
    Comme tu as raison pour la grande majorité d’entre nous nos empreintes sont éphémères mais toi, toi tu as un don qui peux te permettre de laisser des empreintes bien après toi….
    Amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.