Des amis qui ne sont ni extrémistes, ni racistes – loin de là – m’expliquent pourquoi tant de Français, aujourd’hui, sont tentés par le Front National.

Tous sont excédés par le laxisme de la plupart de nos élus face au manque de respect de nos lois et de nos coutumes par un grand nombre d’immigrés.

Il ne saurait être question de stigmatiser ces derniers et d’en faire des boucs émissaires. Ce serait trop facile et profondément injuste.

Mais le drame c’est qu’aujourd’hui en France, il est devient impossible d’énoncer certaines vérités sans être accusé de racisme.

Est-ce être raciste que de dire que nous ne vivons plus dans une République laïque et que les musulmans ont de plus en plus en plus de droits et refusent de s’intégrer ?

Désormais, les responsables des cantines dans les écoles et les collèges, dans les hôpitaux sont soumis à de véritables casse-tête avec la nourriture hallal. Le maire de Strasbourg, Roland Ries, a eu ce mot magnifique, digne de passer à la postérité : « Nous servons de la viande hallal par respect pour la diversité, mais pas de poisson par respect pour la laïcité. » Curieuse conception de la laïcité !…

Les Français en ont assez de voir leurs piscines publiques réservées à certaines heures aux femmes musulmanes qui ne veulent pas se mélanger aux hommes !

Ils en ont assez, quand ils vont dans les hôpitaux, d’être obligés de verser quarante cinq euros pour avoir une chambre particulière, quand les bénéficiaires de la CMU n’ont rien à payer pour cela.

Ils en ont assez de voir des musulmanes refuser de se faire examiner par des hommes. D’en voir certaines, dans des cliniques privées, exiger le retrait d’un crucifix dans leur chambre…

Ils en ont assez de voir leurs chauffeurs de bus agressés, leurs allées d’immeubles squattées par des dealers, de ne plus pouvoir circuler librement dans certaines banlieues devenues des zones de non-droit, où médecins, infirmières, pompiers n’osent plus s’aventurer de peur d’être agressés.

Ils en ont assez de voir leurs voitures, leurs écoles, leurs crèches incendiées par des irresponsables.

Ils en ont assez de voir le drapeau algérien brandi sur les stades et le drapeau français brûlé, sans qu’aucune sanction ne soit prise.

Ils n’ont pas supporté de voir la Fnac de Nice – en mars 2010 – primer une photo où l’on voit un individu s’essuyer le derrière dans les plis du drapeau français !

Ils ne supportent plus la provocation d’un nombre de plus en plus grand de femmes voilées quand, dans les pays musulmans, des femmes risquent leur vie pour ne pas porter le voile.

Ils ne supportent plus d’entendre les chanteurs de RAP insulter, injurier la France, cracher dessus avec leurs « Nique la France », « Nique les Français », « Putain de France », etc. Cela est absolument intolérable et les pouvoirs publics ont le devoir de sévir contre de tels excès.

Ils s’inquiètent en voyant certains socialistes proposer l’arabe comme première langue vivante au collège.

A tout cela j’ajoute le témoignage d’une amie qui vivait dans une banlieue lyonnaise et a été obligée de déménager, lasse de se faire insulter, bousculer, agresser verbalement pendant la période du ramadan. Qui, ayant eu des altercations avec des Arabes dans son immeuble, a vu le feu mis dans sa cave et sa boîte aux lettres détériorée, son courrier détruit.

Ayant vécu au Maroc avec son ami, voici vingt ans, cette amie me dit qu’il n’était pas rare que des Marocains leur demandent des lettres de recommandation pour pouvoir immigrer en France. Pourquoi ce choix ? La réponse est éloquente : « Je veux gagner de l’argent sans rien faire, avoir tout gratuit comme mon cousin. ». Et c’était déjà il y a vingt ans !!!

Tout cela fait beaucoup et même beaucoup trop, et explique sans peine la montée du Front National en France.

Je tiens à ajouter que je suis contre les extrêmes et que je suis pour la tolérance. Je considère tout être humain, quels que soient la couleur de sa peau, sa religion, sa situation, comme mon frère de la terre, et j’ai pour lui le plus grand respect.

Je suis pour la rencontre des cultures, le dialogue entre les religions, le partage des richesses, mais il faut hélas constater que nous sommes de plus en plus victimes d’un islam sectaire, intolérant et voulant nous imposer la charia !… Cela nous ne pouvons pas l’accepter et il est du devoir de nos élus d’y mettre un frein.

La France a la réputation d’être une terre d’accueil. Je souhaite qu’elle le reste. Mais encore faut-il que les étrangers qu’elle accueille, fassent tout pour s’intégrer, respectent nos lois et nos usages, et ne nous imposent pas les leurs, comme c’est trop souvent le cas.

Il est temps de se réveiller, et j’ai grand peur de revoir, en mai 2012, le retour d’un 21 avril 2002, ce qui serait un grand mal pour la France !…

J’ai discuté dernièrement avec des amis du procès Chirac. Ils m’ont appris que les fautes pour lesquelles il était poursuivi étaient des fautes graves – et non pas mineures comme je le pensais – et qui méritaient une condamnation.

Aussi, on ne peut que regretter qu’il ait joué la montre pour échapper à ce procès. Ce n’est pas juste et, tout Chef d’Etat qu’il a été, il avait le devoir de rendre des comptes à la justice.

Au vu de ces informations – et contrairement à ce que j’ai écrit le 8 septembre – je pense qu’il est tout à fait juste que ce procès ait lieu, et je suis absolument scandalisé par le non lieu réclamé par les procureurs.

Tout citoyen – le plus petit comme le plus haut placé – doit obéir aux lois de l’Etat et le plus haut placé doit donner l’exemple de la bonne conduite.

Il est curieux, d’autre part, que Jacques Chirac n’ait pas eu la mémoire suffisante pour assister à son procès, mais l’ai retrouvée dernièrement pour poursuivre en diffamation l’avocat Robert Bourgi qui l’accuse d’avoir reçu des fonds occultes venus d’Afrique.

Voilà qui ressemble fâcheusement au général Pinochet dont l’état de santé ne permettait pas de rendre des comptes à la justice, parti de Londres en fauteuil roulant, et retrouvant ses jambes et une grande forme à l’accueil de ses amis chiliens !…

Alors que le peuple grec est exsangue, et que le taux de chômage dépasse les 15% de la population active, l’Europe et le Monde lui demandent encore plus d’efforts, plus de sacrifices. Jusqu’où ira-t-on ?…

Quelle injustice faite à ce pays à qui le monde doit tant !… Les Grecs ont inventé la civilisation, l’art de vivre ensemble, la démocratie qui permet à chacun de participer à la vie publique, l’égalité des citoyens devant les lois, etc.

Les Grecs ont inventé la littérature – l’Iliade et l’Odyssée sont avec la Bible, les poèmes les plus lus dans le monde. Ils ont inventé le théâtre, la tragédie, la comédie, la rhétorique – rhétorique dont nos hommes politique contemporains ont tiré la perfection de leur « langue de bois » ! – Ils ont inventé l’Histoire, la philosophie, les sciences, la médecine – les jeunes médecins prêtent aujourd’hui encore le serment d’Hippocrate !

Ils ont inventé les arts et leurs artistes nous ont légué des œuvres qui défient le temps et dont feraient bien de s’inspirer nos pseudo-artistes d’aujourd’hui.

Près du Parthénon, plane l’ombre de Périclès. Pour mettre un terme au chômage, il lança une politique de grands travaux grâce à laquelle chaque Athénien eut de quoi manger et dont il nous reste les chefs-d’œuvre que nous admirons aujourd’hui encore.

Qu’attendons-nous, nous aussi, pour lancer des grands travaux qui remettrons les gens au travail et leur donnerons de quoi vivre ?!…

Hélas la Grèce aujourd’hui – et combien d’autres pays en Europe et dans le monde, dont la France ! – sont victimes de boursiers sans âme, jouant leur fortune sur l’effondrement économique de tel ou tel pays, et pratiquant la politique du chacun pour soi !…

Il est temps de remettre les pendules à l’heure. Stéphane Hessel a crié « Indignez-vous ! ». Moi je crie « Réveillons-nous et remettons les compteurs à zéro ! »

Il y a du travail pour tous dans le monde. Investissons dans les adductions d’eau et dans le traitement des eaux usées, dans la construction de logements, d’écoles, de dispensaires, d’hôpitaux, dans les routes, les voies ferrées, etc. Tout cela est parfaitement possible et assurerait un travail à chacun, et de quoi se nourrir et se loger.

Oui, tout cela est parfaitement possible. Hélas ! les hommes qui détiennent le pouvoir sont bien souvent ceux qui ont les plus grandes fortunes et ne sont guère partageurs…

Pour en revenir à la Grèce, si nous la laissons mourir si injustement et si tragiquement, c’est peut-être la mort qui nous attend demain à notre tour !…