Fatima Afif et Baby-Loup…

Baby-Loup 2014-06-29 Une crèche ouverte vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept, créé en 1991 à Chanteloup-les-Vignes, une commune défavorisée des Yvelines. Ne doit-on pas applaudir des deux mains à une telle initiative qui permet d’accueillir des enfants dont les parents – souvent des femmes seules – travaillent en horaires décalés ?…

Malheureusement, cette structure au service des plus pauvres, risque de fermer après les plaintes successives de la directrice adjointe, Fatima Afif, licenciée en décembre 2008 parce qu’elle refusait d’enlever son voile.

Faut-il rappeler ici que le port du voile n’est nullement une obligation religieuse ? Le Coran n’en parle pas. Malheureusement – et je n’ai pas peur des mots – on a affaire-là, la plupart du temps, à une provocation de femmes musulmanes, ou de musulmans qui l’imposent à leurs épouses, qui cherchent par tous les moyens à nous imposer leur religion.

Les mêmes, hospitalisés dans des cliniques chrétiennes, obligent le personnel à retirer les crucifix dans les chambres. Les mêmes imposent de plus en plus la nourriture hallal dans les cantines de nos enfants.

Je dois rappeler ici que, lorsque les « sales colonialistes » ont occupé l’Algérie, ils ont respecté la religion des autochtones et ne leur ont nullement imposé le christianisme ! D’autre part, je m’étonne que – si la vie en Algérie était si dure du temps des colons – plus de cinq millions d’Algériens ou de Français d’origine Algérienne soient venus vivre en France. Je ne connais pas de Français qui soient partis vivre en Allemagne après les cinq ans d’occupation nazie !!!

Pour en revenir à la crèche Baby-Loup, la France est un Etat laïc qui respecte les croyances de chacun et demande à chacun de ne pas faire de prosélytisme publiquement. Or le port du voile dans des établissement ouverts au public, s’apparente à du prosélytisme.

Je me réjouis donc que la Cour de cassation ait confirmé le licenciement de Fatima Afif. Mais je m’attriste que l’obstination, le sectarisme de cette employée, ait obligé cette crèche à déménager – le climat étant devenu délétère – et l’ait plongé dans de graves difficultés financières : elle risque de tomber en cessation de paiement en septembre.

Que font nos dirigeants si ce n’est encourager une laïcité à deux vitesse : avec la tolérance zéro pour les catholiques dont on ils suppriment du calendrier les fêtes chrétiennes, dont – soi-disant pour équilibrer les rythmes scolaires – ils rendent plus difficile l’enseignement du catéchisme en faisant travailler nos enfants le mercredi matin ; et laxisme le plus complet avec l’islam, pour ne pas dire l’encouragement à proliférer.

Vrai ou faux, j’ai lu dernièrement que la ville de Paris vient de lancer un appel d’offre pour la conception et la production « d’une soirée artistique et festive à l’occasion du ramadan 2014 » !!! Les socialistes voudraient attiser les tensions sociales et religieuses en France, qu’ils ne s’y prendraient pas mieux.

Pour en finir avec tout cela, je suis prêt à parier, que notre Fatima Afif n’en restera pas là et fera appel demain à la Cour européenne des droits de l’homme ! Voilà comment au nom de ses convictions religieuses, une jusqu’au-boutiste détruit une crèche au service des plus pauvres et plonge dans l’embarras des parents dont les conditions de vie sont des plus difficiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.